Print Friendly, PDF & Email

Par François Jarraud

LE FAIT DU JOUR

Maternelle : « Trop d’école tue l’école »…

ÉDITORIAL

Peut-on faire évoluer les évaluations de CM2 ?

LE SYSTEME

Des jeux sérieux pour apprendre le métier d’enseignant l Guadeloupe : Etablissements scolaires fermés dans 4 communes suite aux inondations l Précaires : Une journée d’action le 20 janvier l Imaginons le collège de demain l Suisse : Traquer les sans-papiers à l’école ? l Réforme du lycée : Donnez votre avis !.

L’ÉLÈVE

Découvrez APB l Safer Internet Day le 8 février.

LA CLASSE

L’école et la vie de château avec Patrimoine ouvre toi.

LA RECHERCHE

Culture de l’Ecole, culture des jeunes…

LES DISCIPLINES

Espagnol : Enrique Morente et le flamenco l Géo : Shanghai la meilleure des villes l Brassens à la Cité de la musique.

Le fait du jour

Maternelle : « Trop d’école tue l’école »

L’école maternelle est-elle en danger ? La suppression des moyens accordés à l’Ageem (Association générale des enseignants des écoles maternelles n’est pas un signe encourageant. L’Ageem s’interroge sur la scolarisation rampante d’une école qui a développé un équilibre subtil permettant la socialisation des tout petits. Pour Lucile Barberis, présidente de l’Ageem, « trop d’école tue l’école ».

Lisez l’entretien avec Lucile Barberis

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

Peut-on faire évoluer les évaluations de CM2 ?

A quelques jours des évaluations de CM2 il apparaît que la formule imposée par Xavier Darcos restera en vigueur cette année malgré la « protestation » du Snuipp. Pourquoi est-il si difficile de faire bouger un évaluation rejetée par de nombreux enseignants ?

« Même si en 2012 les dispositifs bénéficieront d’une réelle fiabilité scientifique et d’une évolution du codage, le calendrier ne semble pas devoir bouger et les interrogations demeurent concernant par exemple le lien entre ces évaluations et le livret de compétences », estime le Snuipp à l’issue d’une rencontre avec la DEPP, la division du ministère que Luc Chatel a chargé de revoir les évaluations.

On se rappelle que les évaluations de CM2 et, un peu moins fort, celles de CE1, ont déclenché de fortes réactions de refus de la part des enseignants en 2009 et 2010. On leur reprochait d’être des évaluations bilan, là où les enseignants attendaient une aide au diagnostic. L’encodage des réponses, avec un choix réduit à vrai / faux, manifestait l’esprit de cet exercice. Cela était aggravé par le fait que le bilan sur les connaissances en CM2 était dressé en… janvier ! Malgré tous les engagements ministériels, les enseignants avaient de bonnes raisons de penser que ces évaluations, tôt ou tard, seraient publiées et que cela introduirait une concurrence entre écoles. Enfin, Xavier Darcos avait entrepris de faire passer de force ces évaluations et, face à une résistance massive, avait ciblé quelques enseignants poursuivis avec une rare ténacité. Tout cela avait largement entretenu la défiance des enseignants envers le ministère et les inspecteurs, suscité l’incompréhension et le rejet chez certains inspecteurs. . Les parents de la FCPE exigeaient eux aussi le retour à une évaluation diagnostic et un autre calendrier dans un autre niveau. Ce qui aurait du être un exercice banal était devenu un sujet d’affrontements et de crise morale profonde dans la maison Ecole.

Début 2010, suite à une démarche syndicale, Luc Chatel décidait de remettre les choses à plat et de confier à la DEPP la révision du protocole d’évaluation en lien avec les syndicats. Celle-ci progresse, se cogne aux résistances et aux exigences des uns et des autres et au final n’a pas abouti à une nouvelle évaluation acceptée par tous.

Notons que le Snuipp crédite le ministère d’un dispositif « d’une réelle fiabilité scientifique » et « d’une évolution du codage » en 2012. N’empêche en 2011, dans quelques jours, l’évaluation de CE2 aura lieu selon le calendrier Darcos et globalement selon le procédé mis en place en 2009 avec de faibles améliorations.  » Pour cette année scolaire, le calendrier est inchangé et il est mis en place une évolution du codage concernant environ 1/3 des items : 2 codes seront rajoutés, à destination des enseignants pour indiquer si l’élève a répondu partiellement sans erreur, ou avec erreur », écrit le Snuipp. « Le livret du maître devrait donner des pistes aux enseignants pour l’analyse des erreurs. La remontée des résultats restera binaire ». Toujours selon le Snuipp, la DEPP expérimentera sur 900 écoles de nouveaux exercices.

Une réaction modérée. Mardi 4 janvier, Alain Refalo, sur notre site, invitait les enseignants à résister à ces évaluations. Le Snuipp « pour protester contre le calendrier et l’inefficacité du codage binaire le SNUipp va proposer à ses partenaires syndicaux une expression publique axée sur le thème « des évaluations utiles aux élèves et aux enseignants » ». Les parents seront-ils aussi sages ?

Un compromis peut-il être trouvé ? Ces évaluations sont au croisement de demandes sociales fortes qui rendent le compromis bien difficile. Du coté de l’Etat il y a les engagements vis à vis de la LOLF et la nécessité d’appuyer la gouvernance publique sur une évaluation restituée de l’efficacité de l’Etat. Cela impose des évaluations bilan, qui permettent de suivre les progrès ou les échecs de l’Ecole et de soutenir ou sanctionner celles-ci. C’est l’idée du pilotage du système éducatif par ses résultats et non par des moyens. Une idée qui heurte de nombreux enseignants.

A cette exigence de « new management », s’ajoutent les pressions sociétales. Les familles des milieux favorisés ressentent vivement le risque de déclassement pour leurs enfants. La pression scolaire se renforce et cela dès le début du primaire. Aux yeux de ces parents il devient indispensable de faire un bon choix d’école. D’où la volonté d’accéder à des résultats de l’école, clés d’un possible changement d’établissement. Pour ces parents la transparence des évaluations est jugée positivement. Et là ils rejoignent tous ceux qui pensent que la mise en concurrence des établissements est nécessaire à l’efficacité du système éducatif.

Face à ces conceptions, les instits voient dans l’évaluation bilan quelque chose d’inutile. De fait ils connaissent le niveau de chaque élève et ne voient pas d’intéret à connaître ceux de l’école. Ils défendent l’idée d’une évaluation diagnostic qui les aide à remédier aux difficultés des élèves. Ils vivent mal aussi la dépossession du pilotage de la classe par un Etat dont les intentions finales restent douteuses. Plus intéressant encore, on trouve chez eux un mouvement de résistance à l’Etat. Ce phénomène nouveau s’affirme, se structure et s’alimente au glissement politique de l a majorité vers des thèses extrémistes. Pour ce courant, il y a un refus des fichiers, jugés toujours dangereux pour les libertés. On le voit, la question des évaluations renvoie donc à des conceptions opposées de l’Ecole.

Communiqué Snuipp

Tribune d’Alain Refalo

Dossier Evaluation de CM2

Evaluer l’action éducative

Evaluation : l’Ecole à un tournant

Revenir au sommaire

Des jeux sérieux pour apprendre le métier d’enseignant

Selon Education Week, plusieurs écoles de formation d’enseignants américaines utilisent des jeux sérieux pour former les futurs profs.

« Ca permet aux enseignants de se tromper en toute sécurité » annonce une professeure en sciences de l’éducation de l’university of Central Florida. Deux jeux sérieux sont utilisés dans la formation des enseignants : SimSchool et TeachME.

Tous deux sont conçus comme les jeux de simulation utilisés dans la formation professionnelle. L’enseignant fait face à 18 élèves virtuels qui vont interagir avec le comportement et les consignes de l’enseignant. Les logiciels permettent de programmer des caractères chez les élèves et donc de préparer l’enseignnat à des publics différents. Le programme calcule l’efficacité du cours, l’implication des élèves.

Un nouvel usage de ces logiciels vient d’être découvert. Il sont été, selon Education Week, utilisés par des collégiens qui ont ainsi découvert à quel point il est difficile d’être enseignant. « Je ne serai plus jamais aussi mesquin avec mon prof » aurait dit un des collégiens.

Article Education Week

Les serious games vont-ils révolutionner la formation ?

Simschool

TeachME

Guadeloupe : Etablissements scolaires fermés dans 4 communes suite aux inondations

Météo FRance a émis un avis de vigilance orange jusqu’à jeudi en Guadeloupe. De fortes pluies rendent impraticables certaines routes. « Conformément à la demande de la Préfecture, l’ensemble des collèges et lycées des communes du Moule, de Morne-à-l’eau, de Pointe-à-Pitre et des Abymes sont fermés ce jour », annonce France Antilles. La situation est variable dans les écoles mais certaines ont été inondées.

Article France Antilles

Communiqué Météo France

Précaires : Une journée d’action le 20 janvier

La Cgt, la Fsu et Solidaires organisent le 20 janvier une Journée nationale d’action contre la précarité dans la fonction publique. Les trois syndicats demandent un plan de titularisation et la réduction du recrutement de nouveaux contractuels.

Communiqué

Imaginons le collège de demain

Quels contenus d’enseignement, quelles modalités d’évaluation, quel avenir pour le collège ? En partenariat avec le Café pédagogique, le Se-Unsa organise le 12 janvier à Paris un colloque qui veut aussi « conjuguer les approches politiques, syndicales et professionnelles pour cerner les spécificités du métier d’enseignant en collège ».

Ce colloque est particulièrement bienvenu alors que se succèdent les rapports sur le collège, qui souvent demandent à définir une « école du socle » associant primaire et collège, et que l’UMP demande , dans son programme pour 2012, la suppression du collège unique.

Le 12 janvier, des intervenants éclaireront ces questions. Citons par exemple Roger-François Gauthier, Pierre-Jean Marty (Clisthène), Claude Lelièvre ou encore Jean-Louis Auduc. Un blog alimente dès maintenant la réflexion pour ce colloque. Vous pouvez y témoigner.

Le blog du colloque

La bande annonce

Suisse : Traquer les sans-papiers à l’école ?

Selon Le Matin, les autorités fédérales suisses préparent des mesures pour « faciliter l’application des lois sur l’asile et les étrangers« . La question de la scolarisation des enfants sans papiers pourrait se poser. Selon Le Matin, « lLa section suisse d’Amnesty International juge pour sa part disproportionnée la traque des sans-papiers à l’école. «Séjourner illégalement dans un pays est une infraction à la loi, mais pas un crime», rappelle Manon Schick, porte-parole de l’ONG. Pour elle, la méthode envisagée par l’administration est totalement inacceptable. «Elle irait à l’encontre du droit des enfants.» » Le gouvernement fédérale pourrait décider fin 2011.

Article du Matin

Réforme du lycée : Donnez votre avis !

Il ne vous reste plus que quelques jours. Vous êtes déjà plus d’une centaine d’enseignants de seconde à avoir témoigné. A la fin du premier trimestre de son application, il est sans doute un peu anticipé pour faire un bilan valable de la réforme de la classe de seconde. Pourtant certains l’ont fait. D’un coté le ministre a proclamé sa satisfaction lors du « bilan d’étape » le 2 décembre. D’un autre coté, les listes de discussion des enseignants bruissent de multiples réactions sur ces premiers jours du nouveau lycée. Enfin certaines associations d’enseignants, l’Apses par exemple, tentent aussi une évaluation sous un angle professionnel.

C’est sur le terrain pédagogique que le Café a situé son questionnement. Le questionnaire ne demande que quelques minutes. Il est réservé aux enseignants et personnel éducatif (y compris proviseur) qui interviennent en classe de seconde. Comment s’organisent les nouveaux dispositifs ? Trouvez vous que la réforme facilite l’orientation des élèves ? Qu’elle les aide à s’adapter au lycée ? L’accompagnement personnalisé aide-t-il à comprendre le lycée ? A améliorer son niveau ?

Nous invitons les lecteurs du Café à nous aider à y voir clair dans cette réforme. Le questionnaire est ouvert aux utilisateurs enregistrés du site du Café. L’enregistrement est ouvert gratuitement à tous les lecteurs.

L’enquête

S’enregistrer et ouvrir un compte sur le site du Café

Revenir au sommaire

Découvrez APB

Alors que les lycéens de terminale remplissent leurs dossiers d’orientation, le Café rappelle son Guide de l’orientation post bac.

L’orientation post-bac est tout sauf transparente. Malgré la mise en place de « l’orientation active », malgré l’ouverture de nouveaux services, comme Mon orientation en ligne de l’Onisep, malgré les efforts des collectivités locales pour diffuser de l’information sur les métiers et les voies de formation, les lycéens sont encore souvent sous informés et peu sollicités sur leur devenir. La coupure entre le lycée et le supérieur reste profonde. L’orientation est encore trop souvent considérée comme une compétence familiale ou un exercice de pouvoir et non comme un savoir à construire. Mais, même là où le nécessaire est fait, la procédure elle-même réserve bien des surprises et nous sommes particulièrement fiers de pouvoir en démonter les mécanismes pour les lecteurs de ce Guide.

Le Guide du Café ne va pas combler tous les fossés. Mais il permet de saisir le fonctionnement de la procédure et de trouver des outils et des ressources pour faciliter son orientation.

Le Guide de l’orientation post bac

Safer Internet Day le 8 février

« Internet, c’est ta vie, pas qu’un jeu  » rappelle Internet sans crainte. Sans remettre en question les apports du jeu et de la socialisation en ligne dans la construction de l’enfant et de l’adolescent, l’objectif du Safer Internet Day 2011 est d’attirer l’attention sur les problématiques liées aux nouvelles pratiques virtuelles et plus précisément sur leur articulation avec la vie quotidienne. Toute initiative visant à sensibiliser les jeunes, les parents et les classes, et à promouvoir un Internet plus sûr, dans le cadre du Safer Internet Day, est bienvenue.

Internet sans crainte

Revenir au sommaire

La classe

L’école et la vie de château avec Patrimoine ouvre toi

Une convention signée entre le ministère et l’Association des Vieilles Maisons Françaises encourage la visite des monuments et de leurs jardins. Elle met en contact les propriétaires de ces demeures avec les inspections académiques.

« Les enseignants (du primaire) contactent directement le propriétaire par voie postale, téléphone ou mail. Ils définissent ensemble la date et l’horaire de visite, ainsi que la thématique désirée. Le délégué départemental des VMF est le relais des professeurs des écoles pour tout complément d’information. Il est informé de l’ensemble des visites par les propriétaires et peut être présent à certaines visites », annonce EduScol.

Sur Eduscol

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d’établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d’une lettre d’information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d’enseignement.

L’offre établissements

Revenir au sommaire

La recherche

Culture de l’Ecole, culture des jeunes

« Le clivage pertinent n’est sans doute plus tant entre culture savante et culture populaire ou culture de masse, mais entre ceux qui ont accès à une grande diversité de biens et services culturels et ceux dont l’éventail des pratiques s’avère très peu diversifié… D’où des questions essentielles pour l’école : que sait-elle des cultures des jeunes ? Qu’en fait-elle ? Comment favorise-t-elle l’accès à d’autres cultures ? » Nicole Priou, qui ouvre ainsi ce nouveau numéro des Cahiers pédagogiques (n°486) rappelle à quel point il est difficile de donner accès à cette diversité. Elle réussit à construire un Cahier qui est sans doute parmi les plus originaux et les plus réussis.

En effet le numéro offre d’abord de très intéressantes contributions sur les cultures des jeunes et particulièrement les cultures qui s’appuient sur les TICE. Ainsi Serge Tisseron montre l’enjeu d’accompagner les jeunes dans leurs usages d’Internet.Cécile Perret et Vincent Massart-Leluc invitent à utiliser les habitudes d’écritures des élèves sur les supports numériques. Une seconde partie montre que la culture de l’école relève du patrimoine et qu’il faut y initier les élèves. Par exemple, pour Marie Alice Mendioni il faut apprendre aux élèves à visiter une exposition. Jacques Bernardin rappelle que la culture scolaire est une épreuve pour certains élèves.

Toute la dernière partie invite justement à « des rencontres de classe ». Alain Chopin s’appuie pour cela sur le partage des émotions ressenties à la lectured ‘un poème d’Apollinaire. Claude Léa Schneider montre comment une équipe enseignante crée un va-et-vuient permanent entre des icones adolescentes (Mickael Jackson) et des mythes fondateurs de la culture occidentale. Nous voilà bien dans une activité de passeur qui n’est pas seulement celle d’un enseignant mais celle de tout adulte qui veut faire société.

Culture de l’école, cultures des jeunes, n°486 des Cahiers pédagogiques.

Revenir au sommaire

Les disciplines

Espagnol : Enrique Morente et le flamenco

Un immense hommage a été rendu (et en particulier à Grenade sa ville natale ) au grand chanteur de flamenco Enrique Morente, “ el poeta del cante jondo” décédé le 13 Décembre à Madrid. Enrique Morente est né en 1942 dans le quartier gitan de l’Albaicin. Il a adapté au flamenco des oeuvres de grands poètes espagnols comme Federico Garcia Lorca ou Antonio Machado.il a été critiqué par certains pour avoir joué avec des musiciens de tous les styles sans renoncer pour autant à ses racines. Il a ainsi alterné l’innovation et la tradition dans la musique. Ce qui en fait une des plus grandes voix du flamenco.

Dans le Café mensuel

Géo : Shanghai la meilleure des villes

France Culture diffuse une série d’émissions construites par Sylvain Kahn sur la croissance urbaine à Shanghai. Son blog accompagne ces émissions. La prochaine émission le 12 janvier porte sur un reportage intitulé « Des millions de propriétaires sans voix ». A voir également surle blog de S Kahn un superbe dossier sur « nourrir les hommes » avec une approche en terme de développement durable.

Shanghai

Les défis de notre agriculture globalisée

Brassens à la Cité de la musique

Ce sera la grande exposition du printemps. Du 15 mars au 21 août, la Cité de la musique présente une exposition qui s’appuie sur une profusion d’objets qui renvoie à la multiplicité des univers de Brassens. Et aussi quelques gags car Brassens n’est pas un personnage triste. Par exemple le Championnat du monde des Brassens où vos élèves, moustache à l’appui pourront interpréter Brassens devant une caméra… Des concerts auront lieu dans l’exposition du 16 au 19 mars avec Emily Loizeau, la Campagnie de smusiques à ouir, La pompe moderne ou les Wampas.

Cité de la musique

Revenir au sommaire

le Cafe

Les anciens Expresso ?

Voir L’Expresso précédent

Les archives complètes de L’Expresso

L’Expresso directement sur votre site !

Vous nous l’avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L’Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site d’une information quotidienne et leur permettre d’être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l’icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d’aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, « L’Expresso », le flash quotidien d’actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s’abonner

Revenir au sommaire