Print Friendly, PDF & Email

Par François Jarraud

LE FAIT DU JOUR

Numérique : Pour l’ARF l’effort de l’Etat est insuffisant.

ÉDITORIAL

Vous

LE SYSTEME

PNF Lettres : Et si les livres changeaient d’auteurs ? (3ème journée) l Les outils mobiles dans la classe aujourd’hui à Educatice l Lycées : L’UPBM s’inquiète de l’avenir des filières technologiques l ZEP : Le niveau baisse l Un collège expérimental bientôt à Rennes ? l Educatec Educatice : Une visite s’impose.

L’ÉLÈVE

Orientation : Les lycéens savent où ils vont l Les mères voilées interdites d’accompagner les sorties scolaires.

LA CLASSE

Jeux sérieux : Retour d’expérience au Salon Educatice l Numérique et questions de financements….

LA RECHERCHE

TICE : Que peut en dire la recherche ?…

LES DISCIPLINES

Histoire : Apocalypse et le mythe Hitler l Philosophie : Le nouvel enseignement de spécialité Droit en L : Une ouverture sur le réel ? l EPS : Passeurs de danse.

Numérique : Pour l’ARF l’effort de l’Etat est insuffisant

Alors que s’ouvre le salon Educatice et que Luc Chatel reparle aujourd’hui du grand plan numérique, l’association des régions de France, ARF, rend publique une enquête sur les moyens investis dans ce domaine par les régions et constate que les progrès de la France sont toujours insuffisants en matière d’usages. Comment dépasser ce blocage ?

Lisez le reportage

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

L’Éditorial de Francois Jarraud

Vous

Vous tournez d’abord longuement autour avant de vous décider d’attaquer. Vous faites de larges sourires ou un petit geste amical sans rien dire. Vous filez droit vers la cible. Vous abordez l’objectif seul, en couple, ou en bande. Vous êtes professeur des écoles ou chef d’établissement. Vous enseignez en collège ou dans un lycée professionnel. Vous avez 25 ans, ou 35 ou même 65.

Vous portez un projet de start up. Vous vous inquiétez pour l’orientation du petit dernier. Vous voulez tout savoir sur le jeu sérieux. Vous portez un projet associatif. Vous cherchez la collègue qui justement est passée par là. Vous dirigez la branche française d’une multinationale de matériel éducatif. Vous venez régler votre adhésion que vous avez oublié de renouveler.

Vous êtes nos visiteurs du Salon Educatice. Vous êtes parmi nos lecteurs ceux qui osent ou qui ont l’occasion d’aborder le comptoir du Café (stand B19). Vous êtes ceux qui viennent nous encourager. Vous nous donnez envie de continuer l’aventure médiatique que constitue le Café pédagogique.

Merci !

Revenir au sommaire

PNF Lettres : Et si les livres changeaient d’auteurs ? (3ème journée)

Le Séminaire national sur les métamorphoses de la lecture a tenu mercredi 23 novembre sa troisième journée de réflexion au Lycée Louis-Le-Grand. Six cents participants, enseignants, inspecteurs, chercheurs, universitaires, traducteurs, auteurs, critiques, ont été invités à réfléchir et échanger sur le thème : « lire-écrire-publier à l’heure du numérique ». La troisième journée s’est recentrée sur le premier terme de ce triptyque : quelles stratégies de lecture déployer pour favoriser l’appropriation réelle des œuvres ? comment inviter le lecteur à devenir auteur du texte lu ?

Lisez le reportage

Les outils mobiles dans la classe aujourd’hui à Educatice

L’utilisation des outils nomades avec les élèves pose de nombreux problèmes, non seulement d’intégration dans l’établissement, mais encore de choix de matériels et d’applications. Pourtant, des enseignants les utilisent vraiment avec leurs élèves. Leur expérience peut-elle être généralisée ?

La table ronde « Les outils mobiles dans la classe », organisée par le Café pédagogique à Educatice le jeudi 24 novembre à 15h45, sera l’occasion de faire le point sur cette question, en mêlant présentations des travaux et réflexions des intervenants, deux enseignants « de terrain » et une chef de projet à la DGESCO.

Lisez l’article

Lycées : L’UPBM s’inquiète de l’avenir des filières technologiques

Les filières STL et ST2S ont-elles un avenir ? La publication de la note d’information ministérielle sur l’évolution des effectifs dans l’enseignement supérieur alarme l’Union des professeurs de biologie (UPBM). Elle établit que le ministère prévoit une baisse importante du nombre d’élèves dans les filières technologiques, sans détailler entre elles.

L’UPBM acte que «  ces projections semblent d’ores et déjà acter un échec de la réforme du baccalauréat technologique, dont l’un des objectifs affichés était pourtant une amélioration de l’attractivité ». L’association rappelle que « ces filières constituent une véritable alternative pour l’accès des jeunes à des filières scientifiques, y compris pour des jeunes issus de milieux sociaux modestes ». Elle estime que 2012 «  pourra aussi être celle du renouvellement des séries technologiques, à condition que tout soit mis en oeuvre pour qu’elles perdurent ».

Le ministère prévoit l’effondrement des filières technologiques

ZEP : Le niveau baisse

Le niveau monte-il ou baisse t-il ? Jean-Claude Emin, ancien sous directeur de la DEPP analyse les faits pour l’Obervatoire des zones prioritaires et conclue à une baisse inquiétante. Cette question technique prend évidemment une importance politique en cette période. C’est peut-être ce qui pousse le ministère à communiquer sur l’amélioration générale des syndicats en se basant sur les résultats des évaluations nationales. Or ceux ci sont fortement critiqués par les spécialistes et jugés « trompeurs » par le HCE.

Pour Jean-Claude Emin, «  depuis la fin du siècle dernier, l’augmentation du pourcentage d’élèves en difficulté face à l’écrit touche particulièrement les collèges en zones d’éducation prioritaire, ce qui n’est pas surprenant si l’on n’oublie pas que l’augmentation de la proportion d’élèves en difficulté de lecture est la plus accentuée dans les catégories sociales les moins favorisées, et que ce pourcentage a cru au cours des dernières années ». Il en conclue que «  ceci justifie pleinement l’exigence d’une politique résolue et continue pour « contribuer à corriger l’inégalité sociale par le renforcement sélectif de l’action éducative dans les zones et les milieux sociaux où le taux d’échec scolaire est le plus élevé ».

Enfin, «  en zones prioritaire, toutes les dimensions de la lecture sont affectées, y compris les mécanismes de base. Cette spécificité implique que ces zones bénéficient d’un « renforcement spécifique de l’action éducative », tout en exigeant que l’objectif de ce renforcement soit bien celui qui doit être visé pour tous les élèves : une maîtrise de toutes les compétences langagières indispensable pour une bonne maîtrise de la compréhension de l’écrit ».

Etude OZP

Un collège expérimental bientôt à Rennes ?

Soutenu par le président du conseil régional et celui du conseil général, le projet de collège expérimental à Rennes demande l’ouverture d’un établissement basé sur une pédagogie active, la coopération et la concertation. Il réunit le 25 novembre à 20h au cercle Paul Bert de Cleunay une réunion d’information.

Le projet

Educatec Educatice : Une visite s’impose

Du 23 au 25 novembre, le Salon Educatec / Educatice est le rendez-vous des professionnels de l’éducation. Parmi les nombreuses conférences et démonstrations qui auront lieu, signalons le 23 novembre la conférence sur les jeux sérieux organisée par el Café avec des praticiens du jeu en classe (9h30); la conférence sur les TBI et les ardoises tactiles organisée par le ministère à 14h et celle sur la recherche sur les TICE à 15h45.

Le jeudi 24 s’ouvre à 9h30 sur une conférence du ministère sur l’éducation au numérique suivie à 15h45 de la seconde conférence du Café sur les outils mobiles dans la classe avec là aussi des enseignants de terrain. Le vendredi 24 Educatec se clôt sur la conférence sur l’éducation au numérique organisée par JM Fourgous en présence du ministre de l’enseignement supérieur.

Le programme des conférences

Inscrivez vous

Les bonnes raisons de visiter Educatec Educatice

Revenir au sommaire

Orientation : Les lycéens savent où ils vont

Selon un sondage réalisé par l’Onisep auprès des lycéens qui sera dévoilé aujourd’hui au Salon de l’éducation, trois jeunes sur quatre savent quelle formation ils veulent suivre et quel métier ils souhaitent exercer.

Presque tous ont déjà réfléchi à leur orientation. Ils se considèrent bien informés et aidés majoritairement (57%). Mais leur principal appui restent leurs parents (67%) loin devant les enseignants (28%).

Les mères voilées interdites d’accompagner les sorties scolaires

Une décision du tribunal administratif de Montreuil du 22 novembre autorise les écoles et établissements à exclure les mères voilées des sorties scolaires. Luc Chatel « prend acte » d’une décision du tribunal administratif qui va dans son sens. Entre la liberté de conscience et le principe de neutralité de l’Etat, le tribunal administratif de Montreuil a choisi l’Etat. «  Si les parents d’élèves participant au service public d’éducation bénéficient de la liberté de conscience qui interdit toute discrimination fondée sur leur religion ou sur leurs opinions, le principe de neutralité de l’école laïque fait obstacle à ce qu’ils manifestent, dans le cadre de l’accompagnement d’une sortie scolaire, par leur tenue ou par leurs propos, leurs convictions religieuses, politiques ou philosophiques ».

Cette décision fait suite à une plainte d’une mère de famille contre une école de Montreuil qui avait pris l’initiative d’écarter les mères voilées des sorties scolaires. Elle pose plusieurs problèmes qui pourraient lui donner une prolongation judiciaire devant la justice européenne. La France qui se classe déjà parmi les rares pays qui interdisent les signes religieux à l’école se singularise davantage par une mesure qui peut sembler aller contre la liberté de conscience. Enfin elle pose aussi la question de la place des parents à l’Ecole.

Communiqué

Revenir au sommaire

Jeux sérieux : Retour d’expérience au Salon Educatice

Qu’apportent les jeux sérieux en classe ? Le moment du retour d’expériences est arrivé mercredi 23 novembre au Salon Educatice où le Café organisait une table ronde. Autour de la table les éditeurs de nouveaux jeux sérieux soutenus par un appel à projet gouvernemental et des enseignants qui ont expérimenté dans leur classe les premiers jeux sérieux.

Devant une salle comble, la table ronde qui réunit Pradeepa Thomas (académie de Créteil), Brigitte Redon, Frédéric Doumier, Julien Llanas et Idriss Aberkane, a apporté un éclairage passionnant et très instructif sur les jeux sérieux et leur intégration progressive dans l’enseignement. Ces jeux sortent d’une utilisation marginale, ils se développent avec de nouveaux produits et les premiers retours d’expériences sont plutôt positifs. « Il faut ludifier notre enseignement » a répété plusieurs fois Idriss Aberkane, cogniticien. « Si nous n’apprenons pas en jouant nous n’apprendrons plus ».

Lisez le reportage

Numérique et questions de financements

Réunis pour faire le point sur les dernières expérimentations technologiques censées renouveler les pratiques et les relations pédagogiques au sein de l’institution, mercredi 23 novembre, au Salon Educatice, les représentants de plusieurs grandes entreprises internationales (Intel, Smart, Microsoft, SFR, Acer, Texas Instruments) ont réaffirmé l’intérêt des outils numériques dans le contexte scolaire, validé par les enquêtes qu’ils ont mené, mais ils ont aussi évoqué les difficultés de financement public pour l’équipement scolaire et la nécessité de recourir à d’autres modèles économiques. Financement par les familles, le mécénat, un partenariat public/privé ? Si les industriels ne sont pas décideurs en ce domaine, ils savent que le tarissement des fonds signifie aussi la fin du marché et ils appellent à la créativité des partenaires pour inventer des issues à une situation délicate.

Lisez le reportage

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d’établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d’une lettre d’information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d’enseignement.

L’offre établissements

Revenir au sommaire

TICE : Que peut en dire la recherche ?

Pourquoi faudrait-il faire entrer les TICE dans l’Ecole ? Si l’idée est généralement acceptée, que peuvent dire les chercheurs sur son efficacité et son rôle dans la transformation de l’Ecole ? Mercredi 23, au Salon Educatice, l’ATIEF, une association de chercheurs, a tenté d’éclairer ses questions. Quatre points ont été abordés : l’interactivité, le suivi de l’apprenant, l’apprentissage collaboratif et l’apprentissage mobile.

Lisez le reportage

Revenir au sommaire

Histoire : Apocalypse et le mythe Hitler

Mieux vaut un bon film de fiction qu’un mauvais documentaire. «  Ces films, au moins, n’entretiennent pas le mythe du Führer; ils cherchent à l’arrêter. En voyant Inglorious Basterds, les jeunes comprennent au moins que le nazisme, c’est mal ! Reste juste à leur expliquer qu’Hitler n’est pas mort dans un cinéma.  » Lyonel Kaufmann revient sur la diffusion d’Apocalypse Hitler à la télévision.

Dans le Café mensuel

Philosophie : Le nouvel enseignement de spécialité Droit en L : Une ouverture sur le réel ?

La réforme des lycées atteindra à la rentrée 2012 les classes de Terminale. Pour la section Littéraire, elle prévoit un nouvel enseignement de spécialité : droit et grands enjeux du monde contemporain, dont l’enseignement constituera une petite révolution dans cette filière traditionnellement dévolue à la philosophie (8h hebdomadaires). Apport bienvenu de connaissances précises dans le domaine juridique souvent méconnu des élèves ou instruction civique renforcée ? Cette nouvelle spécialité, qui a pour vocation de sensibiliser les élèves aux études juridiques, plus porteuses en termes d’intégration professionnelle que celles de sciences humaines, ne doit-elle pas « normaliser » une filière parfois jugée trop détachée des enjeux sociaux du monde réel ? Principaux concernés par cette nouvelle discipline, les professeurs de SES, d’éco-gestion ou d’histoire devront gérer avec tact un programme particulièrement ambitieux.

L’analyse de Jeanne-Claire Fumet

EPS : Passeurs de danse

L’association « Passeurs de danse » a organisé son deuxième stage national à Caen, du 29 au 31 octobre, sur le thème « la leçon de danse en question(s) ». Selon l’approche et l’éthique des Passeurs, l’enjeu était de croiser les regards sur cet objet singulier pluriel qu’est la leçon de danse en différents contextes. Une douzaine d’intervenants ont apporté leurs éclairages spécifiques, en tant que professeur d’université, du second degré, formateur, conseiller pédagogique, inspecteur ou danseur professionnel. Chacun a fait vivre une dimension particulière de la leçon de danse à travers un temps de pratique et/ou une communication orale.

Lisez le reportage dans le Café mensuel

Revenir au sommaire

le Cafe

Les anciens Expresso ?

Voir L’Expresso précédent

Les archives complètes de L’Expresso

L’Expresso directement sur votre site !

Vous nous l’avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L’Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site d’une information quotidienne et leur permettre d’être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l’icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d’aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 250 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, « L’Expresso », le flash quotidien d’actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s’abonner

Revenir au sommaire