Print Friendly, PDF & Email

« Lors de la réunion au ministère le vendredi 13 mars, le ministre a convenu que rien ne remplaçait l’enseignement en présentiel, mais que l’enseignement à distance pouvait montrer « une plus-value ». Au regard des premières remontées, la plus-value est plus que discutable », écrit la Cgt Education dans un communiqué du 18 mars. « Surtout, la CGT Éduc’action rappelle que si la période est compliquée pour tout le monde, elle l’est davantage pour une partie des élèves qui seront, à nouveau, victimes d’une inégalité d’accès aux apprentissages. L’ensemble de la communauté éducative doit en être consciente dans les approches pédagogiques demandées ».

Communiqué