Print Friendly, PDF & Email

Le 24 juin, JM Blanquer annonçait son intention de fixer des objectifs quantifiés aux spécialités pour assurer l’égalité filles garçons. Sur son blog, Claude Lelièvre rappelle que pour travailler l’orientation il faut commencer dès le primaire à déconstruire les stéréotypes. Et que cette politique a un précédent :les ABCD de l’égalité.  » Il était aussi d’ores et déjà dûment prévu dans cette convention interministérielle qu’ « une documentation pédagogique, coproduite par le ministère du droit des femmes et le ministère de l’éducation nationale sera mise à la disposition des enseignants sous forme physique et numérique ». Il était aussi d’ores et déjà projeté (et c’était aussi indéniablement une nouveauté ), « une formation à l’égalité pour les enseignants : un module spécifique  »lutte contre les stéréotypes de genre dans les pratiques professionnelles » sera prévu dans le cahier des charges des futures écoles supérieures du professorat et de l’éducation »… Hélas, trois fois hélas, le programme  »A,B,C,D » est retiré sous l’injonction directe du nouveau Premier ministre Manuel Valls qui cède quasi entièrement devant des intégristes de toutes natures (catholiques intégristes du mouvement de la  »Manif contre le mariage pour tous » ou musulmans . Et le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, en poste depuis quatre ans, n’est pas revenu là dessus.

Sur son blog

Vers des quotas dans les spécialités ?