Print Friendly, PDF & Email

Dans Le
Monde du 25 novembre, Luc Bronner dresse le portrait d’un ministre en
difficulté : « comme Claude Allègre, l’actuel ministre est tombé dans le
piège d’un discours de « bon sens », pessimiste sur l’état de l’éducation
nationale »,
discours rejeté par les enseignants. Au delà, les épreuves
du ministre viendraient aussi d’une évolution sociologique des enseignants :
« Sans que la société en prenne conscience, le monde enseignant s’est
largement renouvelé : 40 % des professeurs aujourd’hui en poste n’ont, par
exemple, pas connu les débats autour de la loi d’orientation sur l’éducation
de 1989… Luc Ferry n’est que le premier des ministres de l’éducation à
découvrir l’ampleur des changements ».

Article du Monde