Print Friendly, PDF & Email

Le
rapport annuel de la F.A.O., l’organisation des Nations Unies pour
l’agriculture et l’alimentation, est un cri d’alarme : la faim progresse.
Après avoir régressé de 37 millions au cours de la première moitié des
années 1990, le nombre de personnes sous-alimentées dans les pays en
développement a augmenté de 18 millions au cours de la seconde moitié. 842
millions de personnes sont sous-alimentés dont 798 millions dans les pays en
développement. Seules l’Amérique Latine et les Caraïbes ont vu décliner le
nombre de personnes sous-alimentées depuis le milieu des années 1990. 26
pays, dont l’Inde, l’Indonésie, le Nigeria, le Pakistan et le Soudan, ont vu
le nombre de personnes sous-alimentées augmenter de 60 millions au cours de
la même période. Pour la FAO, les principaux facteurs de succès dans la
lutte contre la faim sont la croissance économique, une croissance
démographique faible et le développement du commerce international. « Le
commerce international peut avoir un impact déterminant sur la réduction de
la faim et de la pauvreté dans les pays en développement. Globalement, les
pays les plus impliqués dans le commerce tendent à avoir des taux de
croissance économique plus élevés. »

Rapport de la F.A.O.